Peut-on prévoir un cancer ?

Walter Baseggio : « Je ne pense pas ! Il peut se déclarer chez de jeunes enfants, des adultes ou de vieilles personnes, sans distinction. Si des habitudes de vie peuvent contribuer à l’apparition d’un cancer, le plus important est surtout de faire un dépistage le plus souvent possible. »

« De mon côté, j’ai eu de la chance, car en tant qu’ancien sportif j’étais suivi régulièrement par un médecin et c’est comme ça qu’on a découvert mon cancer. Je dirais qu’une prise de sang 2 fois par an peut déjà permettre de remarquer un problème dans certains cas. Il faut aussi savoir écouter son corps. Si on ressent des douleurs inhabituelles, il ne faut pas attendre plusieurs jours avant d’en parler à un médecin. »

Comment combattre un cancer ?

W. B. : « Tous les cancers sont différents et les traitements le sont également. J’étais par exemple le plus souvent à la maison même si je devais parfois passer plusieurs jours en isolement à l’hôpital. Le plus important est de pouvoir compter sur la présence de la famille. Il faut qu’elle vous aide et que vous puissiez parler du cancer. L’idée ici n’est pas de ne parler que de ça, mais de se sentir compris et d’aussi parfois écouter ses proches et capter des moments de bonheur avec eux. »

« Il ne faut jamais baisser les bras. En ce qui me concerne, j’ai vu le cancer comme un match. Ce n’est pas parce que l’on perd un match que l’on est un mauvais joueur. Il faut remonter sur le terrain et se dépasser, donner le meilleur de soi-même à chaque fois. Il faut s’efforcer de rester positif, de ne pas envisager la possibilité de perdre face à la maladie. »

Comment se relever après la maladie ?                          

W. B. : « Lorsque l’on bat le cancer, on est “en rémission” ce qui veut dire qu’il peut toujours refaire surface. De mon côté, je n’y pense presque jamais. Je vis ma vie au jour le jour comme s’il ne s’était rien passé et j’oublie peu à peu cette mauvaise période. Je crois en la force de l’esprit et pour moi, moins on y pense, moins on a de chance que cela recommence. »

« Il faut également bien respecter les contrôles de routine post cancer. Plus un cancer ou une récidive est dépisté rapidement, plus on a de chance de combattre et de gagner. »

Lisez plus sur le parcours personnel et la maladie de Walter Baseggio ici.