L’annonce de la maladie provoque toujours le questionnement, l’isolement et mène parfois à l’enfermement. Une vie chamboulée dans son quotidien, avec des soins réguliers à l’hôpital, qui prennent du temps et s’accompagnent souvent de découragement, de la sensation de ne plus pouvoir profiter des plaisirs de la vie.

Il existe cependant de nombreuses solutions pour éviter ce sentiment d’enfermement que créent la maladie et les traitements. Même si les épreuves sont souvent pesantes, il est possible d’être heureux, d’exister et non de survivre. Profiter de la vie malgré la maladie, ne pas s’oublier à force de lutter et retrouver l’envie de vivre des moments de bonheur !

Lever les voiles

L’une des solutions à ce lâcher-prise, pour parvenir à se détendre et (re)découvrir un certain bien-être, c’est de voyager en mer. Cela ne semble pas à la portée de tout un chacun… Et pourtant. Chez nous, des associations proposent des escapades en mer à bord d’un voilier, pour s’évader le temps d’une journée.

La lumière extérieure, l’immensité de la vue, l’air iodé sont à la fois vivifiants, mais peuvent aussi procurer une sensation de joie et d’apaisement sans pareil. À bord de l’embarcation, non seulement l’instant vécu est partagé avec d’autres personnes (accompagnants éventuels, skipper professionnel, etc.), mais chacun profite de vivre pleinement le moment présent avec lui-même, loin de tout. La mer est le lieu d’évasion totale où le temps n’a plus la même signification, où les soucis journaliers s’estompent rapidement…

Retour

De retour de cette balade, les navigateurs reviennent le cœur plus léger, avec un peu de force supplémentaire pour se battre. La mer n’est-elle pas source de rêve, mais aussi de dépassement de soi à travers notamment des grands exploits sportifs ?